haut"

ANDI, le premier singe-méduse lumineux. En plus c'est un clone!12 février 2001 - Après le décryptage des 30 000 à 45 000 gènes humains, importante confirmation de la science : Les races n'existent pas.  "Chaque individu sur Terre partage 99,99% du même code génétique avec le reste des humains" soulignent les auteurs de Science.

"En fait, des individus de groupes raciaux différents peuvent présenter plus de similarités génétiques entre eux que des individus pris au sein d'un même groupe. Les variations individuelles ne représentent que 0,01% de l'ensemble du génome."

Une Islande non polluée grâce à la pile à hydrogène - Un virus tueur créé par mégarde par des savants australiens - Cyberexpérience - SETI - Echelon à l'écoute! - Sommaire de la page - Suite - Sommaire de la page

16 février 2001 : L'homme ne se résume donc pas à ses gènes. La complexité viendrait plutôt de l'interaction de ces gènes entre eux. Des mécanismes presque totalement inconnus des chercheurs et qui, à eux seuls, justifient qu'on arrête immédiatement l'insertion de transgènes  dans les patrimoines génétiques.

"La notion de dignité de la créature invite l'être humain à témoigner du respect et de la retenue envers la nature tant dans son propre intérêt à une utilisation durable de l'environnement qu'en vertu de la valeur intrinsèque des autres êtres vivants."

Sommaire de la page - Suite

Ch. Benbrock, ancien secrétaire de la section agronomie de l'Académie Nationale des Sciences (USA) : selon son estimation grossière (rough guess), un champ de maïs (ou de coton) insecticide Bt modifié produirait entre 10 000 et 100 000  fois la quantité d'insecticide qu'utiliserait un agriculteur s'il traitait contre la pyrale. Or il est rare que l'on traite contre la pyrale... Jean Pierre Berlan

Terre sacrée (association loi 1901, déclarée le 21 janvier 1999 à la préfecture du Var) est sélectionnée par le Haut Conseil de la Coopération Internationale, dans la liste des « organisations représentatives de la société civile qui doivent jouer un rôle dans le fonctionnement de notre démocratie. »

http://www.hcci.gouv.fr/liens/index.html - Suite

Pour que personne puisse dire : je ne savais pas!

Le réveil fut brutal. Un cri jaillit du plus profond de l'être. Comme dans un cartoon, les OGM avaient failli nous coloniser durant notre sommeil. Il n'était heureusement pas trop tard. Mais la cohabitation allait-elle être possible? Les deux filières peuvent-elles en effet coexister? Non avouent les scientifiques eux-mêmes. Entre ces créatures, issues des cogitations subites de firmes multinationales pressées de rentabiliser leurs recherches, et nous, il s'agit peut-être de choisir...

Nous sommes les artisans de notre avenir. Nous avons encore le choix Mais demain?

Chez Maya

Sommaire de la page

Cette image d'Amazonie se passe de commentaires (photo Gisèle Farias)

"Le tempspasse, la peine s'oublie, l'oeuvre reste." - Suite

 

USA : premières expériences de dissémination d'insectes transgéniques

En Arizona des mites transgéniques ont pour la première fois été disséminées dans un champ de coton. De nombreux experts ont exprimé leur réserve à ce sujet: si les choses tournaient mal, il serait trop tard. Une fois libérés,  les insectes transgéniques ne pourraient plus être ramenés dans les laboratoires. (Wired news, 7.12.2001)

 

Merci de nous aider à améliorer le site en répondant au petit sondage ci-contre. (Pour la question 2 concernant la résolution d'écran, vérifier : clic droit sur le bureau, "propriétés de l'affichage", onglet "paramètres", zone d'écran.)

Suite à votre vote apparait une fenêtre vous demandant si vous désirez effectuer un débogage. Répondre Non.


Secteur B

 

http://www.timbrecom.frNon à l'élevage concentrationnaire

Sommaire de la page - Vive l'an 01

Jardin d'accueil zones A, B, C, D et E

No frames - Portillon - JardinRetour au sommet de la page

Liste d'information sos-planete. Jardin de la base 

 
Aidez-nous dans ce combat pacifique pour la Vraie Vie!