hYvan Marzin

 

TOUT EN BAS! Ascenseur expressUne quinzaine de blessés dans une action anti-OGM dans la Vienne

 

Autres articles dans cette page : Noël Mamère condamne la répression des faucheurs - Les Verts protestent contre les incidents de samedi dans la Vienne - Autres photos de ce samedi

José Bové a protesté contre «l'Etat militaire» : «C'est une attaque délibérée. Nous sommes venus à mains nues et à visage découvert et, en face, ils avaient des armes. C'est la première fois que je vois des forces de l'ordre tirer sans sommation sur des élus de la République.»

°°°°°

En fin de manifestation, José Bové dresse un bilan de l'action. Il estime que par cette violence sans sommation qui s'est abattu sur les manifestants, le gouvernement de Raffarin a montré son vrai visage : celui d'imposer les OGM et le diktat des sociétés transnationales. Il regrette qu'avec l'annulation d'arrêtés anti-OGM par le tribunal administratif de Bordeaux, les maires n'ont plus aucun recours contre cette forme d'impérialisme biologique. Dans un contexte où la démocratie fout le camp de plus en plus, la désobéissance citoyenne est plus que jamais nécessaire

En faisant le bilan des violences des forces de l'ordre, il estime que les actions de fauchage d'OGM ne peuvent plus désormais avoir lieu en plein jour. Il appelle tous les faucheurs volontaires d'OGM à mener des actions clandestines et signifie qu'à chaque fois qu'une action de ce type aura lieu, l'ensemble des 6000 faucheurs déclarés à travers la France se dénonceront auprès de la gendarmerie. Il explique aussi que ce déploiement de forces de police a plutôt été vain, puisque une des trois parcelles du secteur surveillées ce jour par plus de 500 militaires avait été en partie fauchée dans la nuit

D'autres "modes opératoires" plus discrets..... s'imposent désormais...

Sat September 25, 2004 8:15 PM CEST

________________________________

VALDIVIENNE, Vienne (Reuters) - Une quinzaine de militants anti-OGM ont été blessés samedi après-midi dans des heurts avec les forces de l'ordre lors d'une action des "Faucheurs volontaires" à Valdivienne dans la Vienne.

L'action, qui a regroupé environ 400 militants auxquels s'étaient joints José Bové et des élus Verts dont Noël Mamère, Alain Lipietz, Marie-Christine Blandin, Martine Billard ainsi que le porte-parole de la Ligue Communiste révolutionnaire (LCR) Olivier Besancenot, se voulait "à mains nues et à visage découvert" selon les organisateurs et purement pacifique selon les Verts.

Trois cents à 400 gendarmes mobiles et CRS ont cependant utilisé des gaz lacrymogènes pour défendre la parcelle de maïs transgénique.

Une quinzaine de blessés légers seraient dénombrés. La porte-parole des Verts Mireille Ferri a été blessée à une jambe et hospitalisée.

Selon Noël Mamère, les gendarmes ont lancé les grenades "sans sommation" alors que le groupe de manifestants n'avaient pas l'intention "de chercher la bagarre et de pénétrer dans ce véritable bunker".

"La mobilisation des forces de l'ordre était totalement disproportionnée, ce qui prouve la volonté du gouvernement de nous intimider. C'est d'autant plus grave que cela se passait sur les terres du Premier ministre qui avait manifestement donné des ordres très stricts", a dit à Reuters le député-maire de Bègles (Gironde).

Selon lui, "Il s'agit d'une atteinte au droit de manifester et c'est la preuve que les cultures d'OGM sont maintenant militarisées. Cela pose un problème démocratique alors que des centaines de maires et 12 régions sur 22 ont pris des arrêtés anti-OGM".

CONDAMNATIONS DE GAYMARD ET D'AUBERT

José Bové avait assuré avant l'action qu'elle s'inscrivait "dans la continuité des trois précédentes entamées les 24 et 25 juillet à Verdun-sur-Garonne (Tarn-et-Garonne)".

L'ancien porte-parole de la Confédération paysanne avait été interpellé le 5 septembre dernier avec six autres militants et libéré quelques heures plus tard après avoir été interrogé par les gendarmes à la suite d'une action d'arrachage d'une parcelle de culture transgénique à Solomiac dans le Gers, qui avait déjà tourné à l'affrontement avec les forces de l'ordre, lesquelles avaient utilisé du gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes pour disperser un demi-millier de manifestants.

"Pour nous, cela ne change rien dans notre détermination. Si l'Etat veut protéger les parcelles des multinationales américaines, c'est lui qui en prend la responsabilité", a-t-il dit à Reuters.

Le 8 novembre prochain, José Bové et Noël Mamère ainsi que six autres militants sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Toulouse pour avoir détruit le 25 juillet avec 400 militants un champ de maïs transgénique à Menville (Haute-Garonne).

Le 16 septembre, le procès avait été reporté à la demande des avocats de la défense.

Noël Mamère fait l'objet -comme le député européen Gérard Onesta- d'une procédure séparée de flagrant délit qui n'est pas couverte par l'immunité parlementaire pour sa participation à l'action de Menville.

Les ministres de l'Agriculture et de la Recherche, Hervé Gaymard et François d'Aubert, ont condamné la "brutale tentative d'arrachage de plants d'OGM" dans la Vienne.

"Les manifestants, en voulant détruire les plants d'OGM, auraient ruiné plusieurs années de recherche. Le gouvernement ne pouvait l'accepter. Il reste ouvert au dialogue mais refuse la violence", soulignent les deux ministres dans un communiqué.

Sommaire de la page

Noël Mamère condamne la répression des faucheurs

AP | 27.09.2004 |

PARIS (AP) -- Le député-maire Vert de Bègles Noël Mamère a fustigé lundi la réaction des forces de l'ordre face à quelque 400 «faucheurs volontaires» repoussés samedi par des CRS et des gendarmes mobiles réquisitionnés pour protéger des pieds de maïs transgénique près du village de Valvidienne, dans la Vienne.

Interrogé sur France-Info, M. Mamère a condamné un «déploiement de force  absolument démesuré», et les actes de gendarmes «armés jusqu'aux dents» qui  ont «blessé plus d'une quinzaine de personnes, dont Mireille Ferri, la porte-parole des Verts». «Je trouve que ce comportement répressif est absolument scandaleux parce qu'il porte atteinte à la liberté d'expression et au droit de manifester», a noté M. Mamère.

«Je trouve lâche ce procédé qui consiste à s'attaquer à des gens qui sont non-violents, qui avaient les mains nues, qui agissent en toute transparence et au grand jour», a-t-il poursuivi.

Pour M. Mamère, «il s'agit tout simplement pour les grands semenciers de permettre par ces cultures la mise sur le marché de nouvelles variétés d'OGM, c'est-à-dire avec la complicité du gouvernement, de continuer cette mainmise sur l'ensemble de l'agriculture mondiale».

«Nous défendons l'intérêt général contre ceux qui sont aujourd'hui de véritables hors-la-loi», a-t-il conclu, estimant que face au «déni démocratique» sur les OGM, le seul choix reste «la désobéissance civile». AP

Sommaire de la page

Les Verts protestent contre les incidents de samedi dans la Vienne

PARIS (Agence Française de Presse) - 27/09/2004 14h59 - Les Verts ont protesté lundi contre les incidents survenus samedi à Valdivienne (Vienne) lors d'une manifestation anti-OGM, où des "faucheurs volontaires", dont plusieurs élus Verts, ont été repoussés par des gendarmes lors de heurts faisant une quinzaine de blessés.

Mireille Ferri, vice-présidente de la région Ile-de-France et porte-parole des Verts, qui, ceinte de son écharpe tricolore, tenait une banderole, a été touchée par un tir tendu de grenade offensive, selon ses indications, ce qui a nécessité des soins au CHU de Poitiers. Elle a indiqué qu'elle envisageait de porter plainte contre les gendarmes pour agression "délibérée et sans sommation" contre des élus "pacifiques".

"Nous dénonçons la disproportion inadmissible des moyens employés contre des manifestants pacifiques", a déclaré la députée Martine Billard lors d'un point de presse en marge de la Journée parlementaire des Verts à Paris. Elle a également protesté contre cette "attaque délibérée".

Mme Billard a en outre affirmé que les Verts "ne referont pas ce type d'action" : "on a atteint la limite, la droite est prête à tout pour défendre les multinationales, ça n'a plus de sens", a-t-elle déclaré. Elle a indiqué qu'elle allait saisir la Commission nationale de déontologie de la sécurité.

Noël Mamère, député de Gironde, a regretté "l'absence de soutien" de la socialiste Ségolène Royal, présidente de la région Poitou-Charentes où se sont produits les incidents.

Gilles Lemaire, secrétaire national, a annoncé que les Verts procèderaient à une "grande mobilisation" à la veille du procès contre des "faucheurs" prévu le 8 novembre à Toulouse. Plusieurs responsables Verts - dont MM. Mamère et Lemaire - doivent comparaitre. "C'est une attaque directe contre notre parti", a déclaré M. Lemaire.

Sommaire de la page

Crédit photographique : http://mdh.limoges.free.fr/support/valdiv/index.htm

Sommaire de la page

 nature, environnement, écologie, bio, vertLes "Faucheurs" dénoncent une "répression disproportionnée"

 nature, environnement, écologie, bio, vertEloge des faucheurs volontaires

Logo de Terre sacrée. Louis Rocquin.Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org/   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...

Le point sur les OGM

Le saviez-vous? " 2.000 arbres des forêts tropicales humides sont abattus par minute dans le monde".


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


   

  











Citations d'Hommes justes

Vous pouvez nous envoyez les phrases
(d'Anciens ou non) qui vous semblent
aller de soi et participer à l'ouverture
des consciences


 

Wiki sur Terre - Sois acteur du changement - Demain l'Homme


 

NEWSLETTER

Abonnement gratuit à la
newsletter bimensuelle
confidentielle de Demain l'Homme

BOX EXPRESS

Transmettez par cette
voie votre récolte d'infos vraies
(lesquelles seront vérifiées)
 


Cet annuaire est mis à jour régulièrement par Cédric, président de l'Association. Il est facile d'y inscrire GRATUITEMENT votre site


Exprimez-vous librement sur ce site



LIVRE D'OR. Expression libre


Suivre le Flux RSS de Demain l'Homme
Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC