A noter que certaines pages anciennes ne sont pas compatibles avec les smartphones. La version pour les mobiles est ICI

Le 19 septembre 2006 : Un travail bénévole de S. M. que nous remercions vivement.

TOUT EN BAS! Ascenseur express
Une humanité kamikaze

S. M.

 

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

Extrait du spécial «éducation à l'écologie» de Biosphere-Hebdo :

«Suicide écologique :

En détruisant notre écosystème (forêts, terres arables, système hydraulique....), en prélevant au-dessus de ce que le milieu naturel est capable de fournir, la chute de notre civilisation thermo-industrielle peut être très rapide d'autant plus que les interdépendances entre nos différents réseaux d'approvisionnement accroissent notre vulnérabilité. Alors comment comprendre que nous acceptons de courir au suicide par nos propres agissements sans réagir?

D'abord les signes de la menace sont interprétés selon des critères très variables, il y en a même qui contestent le réchauffement climatique d'origine anthropique. Ces menaces sont d'ailleurs souvent invisibles, on ne voit pas la teneur de l'air en gaz carbonique. Même saint Thomas ne pouvait croire que ce qu'il voyait. Ensuite, quand la menace est bien analysée par les scientifiques (effet de serre, perte de biodiversité, réduction des ressources halieutiques...), encore faut-il que les politiques se saisissent du problème. Mais les élus font comme leurs citoyens, ils ne pensent qu'à court terme et à leur prochain mandat électoral. Le débat démocratique demande

du temps, la diplomatie a un rythme lent qui n'est plus à la mesure des enjeux écologiques. Enfin le maintien des privilèges des uns, de la consommation de masse des peuples riches et le désir de tous d'accéder à la marchandisation de l'existence fait en sorte que le changement de mode de vie ne peut être accepté que par une infime minorité de la population.

Pour le moment les humains restent insensibles aux souffrances de la Biosphère, ne prêtant attention qu'à leurs propres souffrances ou aux plaisirs des jeux, olympiques ou non. Il nous reste à bâtir une nouvelle éthique pour affronter la crise ultime. La conscience de notre propre intérêt et de celui des générations futures pourrait libérer notre pensée et notre action face au déterminisme environnemental.»

 

S. M.

S. M., le 23 janvier 2007

Bonobo : Qu'est-ce que c'est que ce binz?Anne Esperet

  Abonnez-vous gratuitement à la liste d'information SOS-planete

https://www.terresacree.org   

Mail, forum, courrier des surfeurs, livre d'or...vivant12(at)free.fr

Comment va la Terre?

 

environnement, nature, écologique, bioComment participer au changement dans ma vie de tous les jours?


Vous avez aimé cette page. Partagez-la
avec vos ami(e)s sur les réseaux sociaux

Partager avec vos amis sur le réseau social Google Plus Partager avec vos amis sur le réseau social Linkedin S'abonner gratuitement au fil d'info RSS du vaisseau-mère de Demain l'Homme, ex SOS-planete


 










Accès aux 150 derniers articles de Demain l'Homme pour mobiles et PC